AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion


Naruto le RPG est désormais ouvert ! Inscrivez-vous et faites votre présentation afin que nous puissions commencer le RP le plus rapidement possible !




Membre du mois

RP du mois

Partagez | 
 

 Présentation de Musashi Shimmen (Terminée, DC de Nori.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Présentation de Musashi Shimmen (Terminée, DC de Nori.)   Ven 31 Déc - 1:05

¤ Musashi Shimmen ¤



Citation :
Ma Soeur...
Que nos coeurs raisonnent à l'unissons.
Et se confrontent sans peur à nos démons.
Ainsi s'esquissera un futur, par delà l'horizon.
Celui qui, patiemment, attend ta guérison.
Tiens bon. Ma Soeur...


    => Mon nom est Musashi Shimmen, Chasseur de Jinchuurikis.

- Nom : Shimmen
- Prénom : Musashi
- Age : 24 Ans
- Village Souhaité : /
- Grade Souhaité : Juunin
- Ambition : Guérir sa sœur du mal qui la ronge.


    => Ce qui fait mon Corps.

Je suis un jeune homme ayant eu la chance de garder toute ses dispositions physiques après avoir vécu l’épreuve de la guerre. Mon enseignement militaire m’a permis de développer une force et une robustesse satisfaisante, sous entendu par une musculature honorable pour quelqu’un prétendant manier le sabre. Par ailleurs, les arts ninjas qui me furent enseignés m’ont permis d’exploiter une bonne partie de mon potentiel physique, me conférant une agilité et une force insoupçonnées. Insoupçonné car je ne suis pas particulièrement imposant, mes 1M77 de grandeur pour 63 KG n’ont rien d’impressionnant, compte tenu des colosses qui pullule dans le monde shinobi.

Ce point est d’autant plus appuyé par les traits doux de mon visage, quand j’étais petit, on me prenait souvent pour une fille. Aujourd’hui, l’erreur est autrement moins fréquente, en partie grâce à ma carrure plutôt masculine. J’ai un fin nez aquilin, des lèvres discrètes et de jolis yeux bleus à l’expression inconstante. On dit qu’ils peuvent exprimer autant toute la douceur que la fureur de mon être. Dans mon village, certains m’appelaient ‘le petit ange des neiges’, une appellation pas vraiment virile... mais sur le champ de bataille, j’étais surnommé ‘la bête écarlate’, en raison de ma couleur de cheveux... et du sang dont je me couvrais au cours des batailles, en enchaînant les meurtres. Ou du mien, comme ces fois où l’on m’a touché au bassin ou à la joue. Les cicatrices sont toujours là... rappelant constamment ce à quoi j’ai participé...

À propos de mes cheveux, je les ai hérité de ma mère. Une tignasse rousse et raide, illustrant bien mal mon passé militaire. Techniquement, il n’est pas recommandé d’avoir de longs cheveux quand on se veut être un combattant, mais je n’ai jamais apprécié les préceptes militaires, ces longs cheveux sont en quelque sorte comme une vengeance indirecte. Je prends toutefois la précaution de les attacher en une queue de cheval moyennement longue. Evitant ainsi une obstruction de ma vue, même si à mon niveau, on a à peine besoin de voir ses adversaires.

Niveau vestimentaire, j’ai l’allure d’un voyageur quelconque. Je porte habituellement un kimono rouge en haut, blanc en bas. On peut toutefois remarquer le sabre attaché à mon obi, laissant comprendre mon affinité avec les lames. Pour ce qui de l’anecdotique, je porte des sandales au pieds, simples mais confortables, et un médaillon contenant une photo de famille prise avant que je parte en guerre. Sur laquelle nous avons tous ce sourire que je n’aspire qu’à ramener sur nos visages...


    => Ce qui fait mon Être.

Le fait de me définir objectivement me parait bien délicat... je vais pourtant m’y essayer, en m’appuyant sur ce qu’on m’a souvent fait remarqué. D’ordinaire, je suis un homme calme et pondéré, peut être trop en fait... ça a joué à mon assimilation au sexe féminin quand j’étais jeune. Bref, je suis, à la base de nature paisible. Toutefois, l’expérience de la guerre m’a fortement affecté et joue encore beaucoup sur mes réflexions et mon comportement d’aujourd’hui. La peur de mourir a finit par m’enseigner la volonté de survivre, soit l’une des plus solides mais aussi des plus aveugles.

Ainsi, dans la fureur du combat, je deviens autrement plus belliqueux, mon désir de vaincre ne cesse de me pousser dans mes derniers retranchements. Chose qui se ressent au travers de mon regard, dès lors sauvage et assassin. Je crois que cette fureur capable d’exposer en moi est fortement lié à ce pourquoi je me bats : Ma Soeur, Yagyu. Si elle continue de vivre sans trop de douleur grâce à divers analgésique, elle ne peut que rarement quitter son lit. Cette vie n’est pas souhaitable, c’est pourquoi je suis parti en quête du seul remède potentiel à cette maladie : Le sang des réceptacles humains, ceux qui habitent les démons ayant autrefois ébranlé ce monde.

Je n’ai pas d’antipathie particulière pour ces êtres, même s’il est évident qu’on ne peut pas faire confiance à quelqu’un renfermant un esprit malin. Si il m’est possible d’obtenir ce que je désire sans recourir à la violence, j’en serais satisfait. Toutefois, si il m’est nécessaire de faire parler ma lame, je n’aurais aucune pitié pour ces individus ! Bien sûr, c’est égoïste d’assassiner un être pour en sauver un autre qui nous est proche, mais pour moi comme pour ma soeur, la fortune ne nous a pas fait de cadeau. Si personnellement j’ai pu m’en sortir seul, ma soeur n’est pas en disposition pour en faire de même... et puisqu’elle partage ma chair et mon sang, je me dois d’agir en son nom. Pour elle, j’ai terrassé une créature à la puissance phénoménale, nul ne saurait me faire peur à présent ! Bientôt, nous reformerons une famille heureuse... comme celle que nous étions autrefois, j’en ai fait le serrement...


    => Ce qui a forgé mon Âme.

Ne vous êtes vous jamais senti insufflé d’une mission sur cette Terre ? Certains ne cessent jamais de chercher la justification de leur présence, leur raison de vivre. Pour ma part, le simple fait d’évoluer en ce monde est déjà un compte-rendu suffisamment satisfaisant pour continuer d’exister. Et c’est cet amour particulier pour la vie qui m’a poussé à prendre la route, pour que ma soeur retrouve de la saveur dans son existence.

Je naquis dans le monde du silence, le monde du froid et de la solitude, le Pays des Neiges. Plus précisément dans un petit village frontalier nommé Sawayaka. C’était une bourgade tranquille qui évoluait paisiblement, niché entre deux montagnes qui n’intéressaient personne. Ma mère était médecin et mon père forgeron, nous formions une famille harmonieuse qui ne tarda pas à s’agrandir avec l’arrivée de ma petite soeur, ma chère Yagyu. Dans un premier temps, j’avoue l’avoir détesté. J’avais du mal à me faire à l’idée de ne plus être au centre de l’attention de mes géniteurs. J’ai passé de longues journées tout seul, dehors, avec la neige pour seule confidente. Conscients de ma jalousie, mes parents finirent par me prendre à part afin de se justifier, mais ça ne m’avait pas entièrement convaincu. En fait, c’est plutôt cette fois où Yagyu est venue d’elle même dormir contre moi, un jour où je n’avais pas envie de quitter ma chambre. En détaillant sa petite frimousse innocente, je me suis senti attendri... la protéger était devenu une évidence pour moi, curieusement... j’ai senti mon coeur se réchauffer quand j’ai accepté l’idée de ne plus être fils unique...

Quelques années s’écoulèrent dans la plus grande placidité, j’étais désormais âgé de 14 ans et Yagyu de 10 quand un événement vint nous séparer. Une guerre éclata entre un Seigneur du Pays des Neiges et un autre du Pays des Rizières. Afin de renforcer ses effectifs, le Seigneur de notre nation vint réquisitionner diverses jeunes hommes, je fus l’un d’eux. Les protestations étaient inutiles, le seigneur avait le droit de vie et de mort sur chacun d’entre nous, je décida de me plier à sa volonté sans rechigner... peut être fut-ce ma plus grande erreur. On m’enseigné le maniement de l’épée, une arme avec laquelle j’étais à l’aise. Au delà de ça, des types aux tenues sombres portant fièrement un bandeau frontal vinrent nous apprendre d’étranges arcanes que les militaires ordinaires ne connaissaient pas, il s’agissait du ninjutsu.

Les premiers affrontements ne tardèrent pas à se déroulé dans la plus grande indifférence de ceux pour qui nous nous battions. Tous, alliés comme ennemis, ne tardèrent pas à revenir à nos plus bas instincts guerriers pour survivre dans cet enfer, je ne saurais dire combien de fois j’ai souillé la neige du sang de mes semblables...

J’ai survécu à toutes les batailles, las, mais fier de m’en être sorti indemne. Je comprenais pourquoi on nous avait formé aux arts ninjas, nos adversaires furent essentiellement les sujets d’un étranger connu au sein du Pays du Feu. Je crois qu’il avait accepté de fournir de ses soldats en échange de sujets d’expérience détenteur de l’affinité des glaces...

Quoi qu’il en soit, du haut de mes dix huit ans, je me faisais une joie de retrouver les miens. J’étais loin de me douter que le village, tel que je l’ai connu, n’était plus. J’ai trouvé des ruines qui baignaient dans un silence de mort, j’ai finalement découvert un camp de réfugiés où s’étaient retrouvé les survivants. J’ai ainsi appris les origines de ce ravage, un dragon venait régulièrement s’attaquer aux êtres humains, sans raison apparente. On m’a d’ailleurs annoncé, sans grand tact, que ma soeur avait été mordue... et avait vu sa forme physique décroître considérablement. J’étais déchiré, j’avais participé à une guerre insensée tandis qu’ici, mes proches et celle dont je partageais le sang avaient souffert. Dans un accès de rage, je me suis juré de vaincre cette créature infernale. Je l’ai appelé sans relâche pendant trois jours, posté sur les toits fragiles de Sawayaka, quand enfin, il m’est apparu. Pendant un instant, je me suis senti défaillir devant cette entité semi-divine qui obscurcissait le ciel de son corps longiforme. Je me sentais soumis à une pression de l’ordre de l’inconcevable, celle que ressentait un stupide mortel désireux d’aller à l’encontre des desseins divins. Toutefois, les images de ma soeur alitée, transpirant sa souffrance par les sifflements aigus de sa pénible respiration, m’amenèrent à faire fi de l’immense prestance du titan qui me dominait depuis les cieux. J’ai ainsi resserré ma poigne sur la garde de mon sabre, et me suis lancé dans une charge aussi furieuse que démente. Si folle que le Dragon lui même n’a sans doute pas réalisé à temps la menace potentielle que pouvait représentait un mortel avide de vengeance, tandis que sa carotide se vidait et que son esprit devenait de moins en moins clair. Dans la rage et le sang, j’avais vaincu... une fois encore.

Moi et la créature nous écrasâmes dans une rue déserte, j’avais malgré moi effectué un bond prodigieux pour parvenir à toucher un point sensible de la bête, je n’ai même pas songé que la chute qui s’en suivra aurait pu m’être fatale. La chance étant de mon coté, je pus me relevé quelques instants plus tard après m’être remis de mes émotions, désireux de vérifier si j’avais accompli mon but. Je me rendis auprès du corps gisant du titan aux écailles et découvris avec surprise une dog-tag accrochée à son cou, sur laquelle brillait malicieusement l’emblème du village Ninja d’Oto... le village qui avait fourni le seigneur du Pays des Rizières. L’adrénaline brouillait trop ma réflexion pour que je saisisse l’étendue de cette machination, je revins épuisé auprès des miens et consulta ma mère au sujet de l’état de ma soeur, méprisant mon propre état. Apparemment elle était atteinte d’un mal terrible que nul médicament ne saurait guérir. Mais le doyen du village, un homme étrange qui refusait d’ordinaire la compagnie, sembla d’humeur charitable et vint nous informer de l’existence d’un remède potentiel aux maux qui rongeait Yagyu. Le sang de Jinchuurikis... ces êtres habités par le demain auraient un système immunitaire supérieur, à un tel point que leur hémoglobine pouvait constituer en soi un puissant élément curatif.

Je n’avais plus qu’une idée en tête, partir à la recherche de ses individus et obtenir leur sang... par tous les moyens possibles !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présentation de Musashi Shimmen (Terminée, DC de Nori.)   Mer 5 Jan - 17:40

A fini. \o/
Revenir en haut Aller en bas
Kaleïs Maboroshi
Mizukage
Mizukage
avatar


MessageSujet: Re: Présentation de Musashi Shimmen (Terminée, DC de Nori.)   Mer 5 Jan - 19:19

un dragon? Pourquoi pas! xD
on connait ton niveau
va pour juunin, mais quel village?

_________________


________________________________________________

Il faut parfois accepter d'user de la violence... Pour parvenir à la paix.
________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présentation de Musashi Shimmen (Terminée, DC de Nori.)   Mer 5 Jan - 19:51

Bof, on a bien des crapauds géants dans Naruto, alors pourquoi pas des dragons. C'est pas comme si c'était un manga historique ! xD

Pour le village, je comptais partir sans. Mais peut être irai je à Iwa.
Revenir en haut Aller en bas
Kaleïs Maboroshi
Mizukage
Mizukage
avatar


MessageSujet: Re: Présentation de Musashi Shimmen (Terminée, DC de Nori.)   Mer 5 Jan - 20:05

mdr ok mais moi je veux te donner ton rang et ta couleur, alors j'attends que tu te décides ;)

_________________


________________________________________________

Il faut parfois accepter d'user de la violence... Pour parvenir à la paix.
________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présentation de Musashi Shimmen (Terminée, DC de Nori.)   Mer 5 Jan - 22:38

Mets moi donc dans les "Neutres", s'il te plait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentation de Musashi Shimmen (Terminée, DC de Nori.)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation de Musashi Shimmen (Terminée, DC de Nori.)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Présentation de Musashi Ginshiro
» Représentation... Publique! [Livre I - Terminé]
» Présentation de Alexander Connely (Terminée)
» Présentation de Takatori Oda [ Terminée :) ]
» Présentation de Selmak [Fiche Terminée].

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto le RPG :: Archives-
Sauter vers: