AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion


Naruto le RPG est désormais ouvert ! Inscrivez-vous et faites votre présentation afin que nous puissions commencer le RP le plus rapidement possible !




Membre du mois

RP du mois

Partagez | 
 

 Gin Kurori [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gin Kurori
Raikage
Raikage
avatar


Fiche ninja
Rang: D
Nindô:

MessageSujet: Gin Kurori [FINI]   Jeu 8 Déc - 19:58





.::My name is Gin ::.




HRP

Age: 17
Comment avez-vous trouvé le forum: Top site
Vos horaires sur le forum: Le plus claire de mon temps, bien que je sois très demandé 


RP

Nom : Kurori
Prénom : Gin
Âge : 17 ans
Grade: j’aimerais être Raikage
Affinité : Raiton et Suiton et logiquement Ranton
Capacité particulière: Ninjutsu et Kenjutsu

Description Physique :


Mesdames et messieurs… Enfin surtout mesdames, venait toutes vous presser autour du tout dernier model du mec parfait ! En effet mesdemoiselles il existe belle et bien un homme parfait, virile tendre et j’en passe. Tout d’abords mesdames, il inclut la fonction « Muscles ++++ », cela lui permettra de réaliser les taches physique les plus pénibles et vous permettra d’observer votre masse d’affection tout en sirotant une bonne et rafraichissante boisson ! Passons maintenant à la fonction « Bad Boy + », celle-ci se traduit par plusieurs choses, tout d’abords des petits yeux perçant qui feront frémir de jalousie toutes vos amie et repousseront tous les dangers potentiel qui roderont aux alentours et à notre époque dieux sait comme c’est important.

Cette magnifique option « Bad Boy » inclue un choix vestimentaire jusqu’à présent oublier, celui du bon vieux fighter bien débraillé pour laisser voire ses magnifique muscles et réchauffer lors des périodes les plus froides. De surcroit ce jeune homme arbore une coiffure magnifiquement sauvage, ses cheveux rabattus en arrière à la Naruto, mais bien plus classe car vert, et non pas blond. C’est enfin finit les moqueries que vos copines vous faisait sur votre petit copain blond ! De plus, et c’est à vous fumeuses que je vais m’adresser, il est toujours un cigare à la bouche, parce que la cigarette c’est trop pour les petits caïds !

Description Moral :


Gin Kurori est un jeune homme qui ne rechignera jamais sur une séance d'entraînement de plus... en effet, il est motivé surtout quand il a vu le résultat lors d'un combat où l'utilisateur de la technique à apprendre est l'heureux gagnant. De plus ce gamin est un ami fiable et dévoué pour toute personne dont il considère qu'elle est digne de confiance ; ses critères doivent être très sévères, car il y a aucune personne en laquelle il a vraiment confiance et pour laquelle il mourrait sans remords. Ce garçon sait analyser un combat avec une exactitude déconcertante, mais ses analyses lui sont peu utiles car son inconscience le pousse souvent à tout tenter pour faire basculer l'enjeu d'un combat dans lequel il est l'acteur.

Le jeune Gin est le roi de la vantardise et de la frime, en effet si celui-ci réalise une performance jugée bonne pour son niveau ou même apprend une nouvelle technique, il s'empressera de la montrer à son ami ou aux filles qui l'entourent. D'ailleurs toutes les filles de son bahut préfèrent l'éviter, en effet d'après elles : "Ce mec est....RELOU !". Ce roi de la frime est aussi un élève qui travaille... le problème est qu'il travaille trop et ne connaît pas le repos, et son corps en est parfois couvert d’hématomes. Cet élève est un mauvais joueur, effectivement il déteste la défaite et cherche toujours un moyen pour lui échapper, ce qui n'est pas du goût de ses compagnons de jeux.

Vous l'aurez compris, même si ce n'est pas souvent réciproque Gin aime les filles. L'une de ses spécialisations est de faire le con avec ses potes : des trucs tellement fous qu'il n'est même pas la peine de vous raconter
Comme tout le monde monsieur Kurori est un homme avec lequel il ne faut pas être ou faire n'importe quoi. Gin déteste ce qui à priori devrait le laisser indifférent, les vantards, en effet c'est assez surprenant étant donné qu'il est le roi des vantards. Il doit sans doute redouter la concurrence ? Le jeune homme déteste le pouvoir qui permet à un homme de tuer ou de piller les plus faibles : il ne restera sans doute pas de marbre si un tyran pille, vole ou tue sans raison devant lui. Patience... Vous connaissez ?... Bah pas lui ! De plus ce jeune homme déteste ne pas arriver à faire quelque chose, cela devient vite une obsession pour lui et il peut devenir inquiétant. Je ne sais pas, ça doit être dur pour lui de ne pas pouvoir faire quelque chose, enfin quand je dis lui... je veux dire pour son ego ! De plus ses actes sont conduits par ce qui peut être considéré comme son nindo :

"Je dois accumuler combats sur combats". Devinez pourquoi? Pour se la péter bien sûr !





.::Voici mon histoire::.


Sur la demande du Raikage les shinobies les plus important c’étaient rassemblés dans la grande salle de conférence, celui-ci allait annoncer à tous ses soldats le début de la guerre et ainsi les prévenir que désormais, l’armada meurtrière de Kumo allait répandre le sang de ses ennemies sur le sol du grand champs de bataille. L’alliance entre les différents pays n’était plus un secret au village, mais se qu’on se demandait encore c’était contre quelle menace. En effet même la Raikage ne le savait vraiment, on ne pouvait dire qu’on se battait contre l’Akastukie, car cette organisation qui ne comptait désormais que quelques membres, pas plus d’une dizaine ne pouvait être comparé à une armée digne de ce nom. Il y avait sans doute des forces inconnues qui marchaient dans l’ombre de la lune rouge. Alors que le Raikage attendait la présence intégrale des hauts dignitaires du village un messager vint à lui pour le tenir informé de la situation actuelle. Le messager essoufflé saluât respectueusement son kage avant de prendre la parole :

« Maitre Raikage nous avons un gros problème, Gin n’a pût être convié au rassemblement car nous le trouvons nulle part ! » Le Kage ne pût s’empêcher de sourire d’une manière significative, il savait sans nuls doutes où était caché le jeune homme « Avez-vous essayé le seul bar de la région où les belles jeunes filles de notre noble pays s’adonnent aux folies les plus extravagantes ? » Surpris par l’hypothèse de trouver un haut dignitaire de Kumo dans ce genre d’endroit le messager eut un temps d’absence avant de partir quérir Gin.

Gin fidèle à lui-même avait passé une merveilleuse soirée accompagné de deux femmes dont il ne connaissait ni le nom ni la profession. Tout ce qu’il était en mesure de dire à son réveil c’était qu’il avait bien choisit les demoiselles avec lesquelles il avait passé sa nuit. Ces deux demoiselles aux formes presque utopiques tellement elles étaient magnifiques commençaient elles aussi à se réveiller entourées des bras musclé du jeune homme. Il avait vite reconnue le lieu il c’était assoupie, ce lieu de débauche où se concentre tous les vices lui devenait familier tellement il le fréquentait. Le jeune homme s’extirpa de son lit en faisant bien attention de ne pas brusquer les deux femmes et fouilla dans la poche avant de son manteau pour trouver son briquet. Le métal froid de celui-ci ne tarda pas à se manifester. Une fois un cigare au bec il se rassit délicatement sur le lit et après une aspiration profonde rejetât tout en direction du plafond qu’il scrutait désormais. Comme tous gentleman qui se respecte il prit l’initiative de descendre à l’accueille pour commander de quoi prendre un bon petit déjeuner avec les deux sirènes qu’il avait rencontrait la veille, mais son plan tomba vite à l’eau. En effet alors qu’il fermait la porte de la chambre un petit groupe se présenta à lui, il devait honorer de sa présence le Raikage qui n’attendait plus que lui pour commencer la réunion, dommage pour la suite de sa journée avec les deux déesses, ça attendra. Il prit tout de même le temps de commander un déjeuner aux deux anges avant de quitter l’établissement.

Il se présenta devant la salle du conseil avec plus d’une demie heure de retard, ce dont il avait horreur, c’est vrai quoi tout le monde le regardait avec insistance histoire de dire « quel retard c’est inadmissible ! ». Il avait horreur d’être jugé de la sorte par des shinobies qui se donnaient une importance bien trop chimérique à son goût. Quelques minutes seulement après que notre héros se soit assis à son siège le Raikage vint siéger auprès de l’assemblée. Gin était toujours heureux de pouvoir entendre parler son kage il avait une telle aisance, un tel charisme, c’était vraiment un très bon orateur. Il se plaisait à analyser, avec grand soins les gestes, les mimiques et les intonations que prenait son mentor. Il devait apprendre ses gestes, car il sera peut-être lui aussi un jour assis sur ce fauteuil à arranger ses commandants, pour une bataille anodine ou pour une guerre mémorable, mais quoi qu’il en soit, quand ce jour-là arrivera, il devra être fin prêt. Les minutes s’enchaînèrent et les prises de paroles fusèrent dans tous les sens, les personnes réunit dans la pièce débâtèrent longuement sur la tactique à adopter, l’organisation à avoir pour protéger les habitants du village et même la répartition des ninjas par catégories. Cette réunion qui semblait être interminable prit fin en début de soirée et le jeune garçon sortit de la pièce avec plaisir, il s’était vue confier la lourde responsabilité de général du dernier front de l’armée, il était le dernier rempart qui devait se dressait face à l’ennemie, si toute fois il venait à franchir les cinq premières autres lignes.

.::Tu es le mouton qui suit le troupeau et moi::.


Tout le village c’était levé tôt ce matin pour accompagner ses héros jusqu’aux portes massives du village, enfants et femme disaient au revoir et faisait les éloges de leurs bienfaiteurs. Les rues qui étaient l’immense théâtre de cette scène tragique causé par la guerre s’ouvra pour laissait passer le convoi du Raikage. Celui-ci monta en haut de la grande muraille pour être visible et entama un long et beau discoure. Celui-ci était cette fois destiné aux soldats, un discours poignant qui remontait au année les plus prospères de notre puissant payset dont la seule vertu était d’attiser chez le guerrier même seul et livré à lui-même, la pointe de rage et de courage qui ferait de lui une bête impitoyable et où il tirerait sa force de cette hargne démesuré. Le but de ce grand homme était de faire de ses hommes des personnes qui ont peur de la mort et en tiré ainsi un maximum d’efficacité. L’utopie de médailles et autre chimères de gloire n’avaient pas été évoquées par l’orateur, on en à pas besoin à Kumo.

Une fois son discourt finit le kage partie avec ses soldats pour rejoindre le front. Alors que les heures se suivaient les convois, uns à uns, partaient rejoindre leurs positions initiales comme convenu la veille. C’était maintenant au tour de notre héros d’allait combattre, il avait décidé de partir une heure en retard pour prolonger les adieux entre ses homme et leurs familles. Il avait aussi prit une lourde initiative, il laissa les vingt plus jeunes soldats de sa troupe au village, il y avait deux raisons différentes qui pouvaient expliquer ce choix. La raison principale était qu’il comptait sur eux pour le prévenir grâce à des fusées de détresse s’il arrivait quelque chose au village comme par exemple des troupes ennemies qui auraient réussi à traverser les lignes de défenses formé par les alliés. La seconde était toute autre, il avait en effet choisit pour cette mission les plus jeune soldats qu’on lui avait confié avec pour but d’assurer la pérennité du village au cas où une catastrophe se produirait.

Il était maintenant grand temps de partir au combats pour Gin et ses troupes. La tension était palpable au moment ou la troupe de soldat quitta son village, les regards étaient tendus et les visages inexpressifs on aurait dit un troupe de spectre prêt à rejoindre les enfers. On établie le camps de ralliement juste en face d’une petite rivière qui en plus de servir de servir de ressource naturelle dans laquelle les hommes pouvaient s’abreuver avait un avantage militaire. En effet Gin avait prévu un plan rusé pour repousser toute menaces qui s’appuyait sur cette ressource. Le temps passer lentement, les hommes attendaient un messager pour annoncer une victoire ou au moins les tenir au courant de l’avancé de la guerre qui se tenait à en juger par le vacarmes perceptible au loin, juste à leurs pieds. Gin ne cessait de s’inquiéter pour son kage, cet homme qui avait sût gagner son respect. Il observait le ciel un cigare à la main et constatait qu’étrangement celui-ci avait viré en quelques heure du bleu au noire puis au orange, drôle d’évolution, non? Alors qu’il venait d’entamer son dixième cigare une immense éclaire tomba du ciel sur la terre occasionnant un bruit terrible et suivit d’une bourrasque de vent. Alors que les nouvelles du front se faisait attendre se nouveau rebondissement sema le trouble dans les rangs où les chuchotements commençaient à prendre les dessus sur le silence mortuaire pour lequel avait opté les soldats depuis leur départ du village. Intrigué par cet étrange évènement le jeune général ordonna ses hommes d’exécuter le plan qu’ils avaient préparé méticuleusement.

.::Je suis le berger, alors soumet toi!::.


La pression était à son comble, les troupes reparties en binômes se tenaient prêtes à essuyer n’importe quel affront. Tout se chamboulait dans la tête de Gin alors qu’il défouraillait son épée, avait-il choisie une technique de combat adapté à la situation où allait-il subir un échec cuisant. Le jeune général sentait son cœur battre de plus en plus vite, ses yeux grand ouverts scruté l’horizon à la recherche de la moindre activité suspecte quand tout d’un coup le silence pesant qui s’était installé fût rompu par un bruit similaire à celui d’un troupeau de taureau qui vous charge. En effet plus le bruit se rapprochait plus la terre tremblait on apercevait au loin des silhouettes se dessiner peut à peut. Il incombait à Gin de préparer son offensif et c’est ce que celui-ci fit. Le signal fut donné par sa marche lente qui l’emmena à s’aventurer sur le seul pont qui relier les deux bout de terres séparés par la rivière. Le jeune héros se forçait d’adopter une marche lente et assurer pour que sa sois disant aisance soit un model d’admiration pour toutes ses troupes.

Les soldats adverses commençaient à peine à être clairement reconnaissable que des cries venant inaudibles venaient se mêler au vacarme de leurs course effréné. Alors que Gin commençait à concentrer son chacra dans son sabre en arrangeant par la même occasion ses courageux guerriers la voie d’un de ses homme s’éleva, annonçant l’arrivée d’allier. Surpris par ces paroles le jeune homme scruta plus attentivement l’horizon et s’aperçut que son compagnon ne c’était pas trompé, il ordonna à ses sainbois de se tenir prêt à couvrir leur allier. À peine quelques seconde plus tard les shinobies de Kumo expliquèrent que Madara avait libéré les démons à queux et qu’en se moment même le maitre raikage et sa garde rapproché combattait l’un deux et avaient donné l’ordre de se regrouper au village pour organiser l’évacuation des civils et préparer la défense de celui-ci. Gin ne pouvait rester là à se tourner les pousses, il se devait de réagir et décida de rejoindre le kage pour combattre à ses côtés et si sa vie devait empatire de son chois il ne le regretterait nullement.

Au fur et à mesure que le jeune héros se rapprochait du vacarme assourdissant le paysage devenait maussade, non challent voire même cauchemardesque. Lorsqu’il arriva enfin au lieu où avait lieu le magnifique mais néanmoins terrible combat entre son kage et l’abomination, le paysage était similaire à un tableau des plus funèbre. En effet une multitude de corps jonchaient au sol, l’odeur du sang était omniprésente et c’est dans se même liquide rouge annonciateur de malheur que les pieds du héros baignaient. Gin eut un moment de désarroi, en effet les guerriers qui devaient assurer la protection du Raikage avaient tous étaient défait et c’est seul que celui-ci combattait l’imposante créature. La créature était bien plus imposante que celle dont on tirait le portrait dans les livres, elle contrôler le raiton et envoyait des décharges lente, mais très imposantes et puissante sur son ennemie. S’en trop réfléchir aux conséquences occasionnées par une attaque de sa part sur cette immondice il se s’élança droit sur elle et essaya maladroitement de la transpercer avec une des ses attaques les plus courante, son but étant de rejoindre son mentor qui semblait être en très mauvaise posture. En effet en p)lus de nombreux hématomes le vieil homme avait le ventre transpercé ainsi qu’un bras retourné. Quelle vision exaspérante que de voire impuissant son exemple se faire malmener par un spectre de chakra.

Avant même qu’il est le temps d’en placer une le jeune et courageux guerrier se vit emboiter la parole par le ninja expérimenté qui allait combattre à ses côtés:
« Je croyais avoir donné l’ordre à tous mes ninjas de quitter le champs de batail, n’était-ce pas assez claire pour tes petites oreilles de fanfaron? Maintenant que tu es là je n’ais plus le chois, ma mort ne subviendra pas en vain, je vais sceller le démon en toi car je sais qu’en tant que Raikage tu sera exercer ton influence à bon etient. » surpris par ces paroles pessimistes et bien décidé à offrir sa vie pour sauver celle de son maitre le jeune homme tenta d’en placer une, mais en vain, son kage était déjà entra de concentrer ses dernière forces dans le sceau Gin prit conscience que l’heure de la négociation avait sonnée depuis un bon moment déjà et qu’il n’avait d’autre chois que de se plier aux exigences de son dirigeant. L’abomination sans doute consciente que sa finitude était proche poussa un long crie effrayant avant de ce précipiter dans le sceau créé par le héros qui donna sa vie pour se qu’il croyait être juste. Une fatigue soudaine envahie le jeune homme dont la vue c’était troublé en quelque seconde et qui avait perdus l’équilibre. La dernière chose que le jeune homme distingua une fois sa chute terminé était la silhouette du Raikage qui tombait face contre terre.

Voilà comment a commencé mon règne, par une triste guerre qui n’a engendre que le malheur et à cause de laquelle, moi nouveau Raikage devra rebâtir une nation puissante et prospère.



Dernière édition par Gin Kurori le Mer 14 Déc - 15:09, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gin Kurori
Raikage
Raikage
avatar


Fiche ninja
Rang: D
Nindô:

MessageSujet: Re: Gin Kurori [FINI]   Sam 10 Déc - 17:35

Voilà c'est finit bonne lecture à tous!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsubaki
Bras-droit du Raikage~Admin
Bras-droit du Raikage~Admin
avatar


Fiche ninja
Rang: A
Nindô: Proteger le Raikage

MessageSujet: Re: Gin Kurori [FINI]   Sam 10 Déc - 20:28

Validé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nagato Yagami
Garde rapproché de l'Hokage
Garde rapproché de l'Hokage
avatar


Fiche ninja
Rang: A
Nindô: Ma vie pour Konoha

MessageSujet: Re: Gin Kurori [FINI]   Dim 11 Déc - 9:34

Histoire vraiment sympa!
J'aime bien ton personnage!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gin Kurori
Raikage
Raikage
avatar


Fiche ninja
Rang: D
Nindô:

MessageSujet: Re: Gin Kurori [FINI]   Dim 11 Déc - 17:46

Merci les gars, il y aurait moyen que j'ai le statut de moderateur pour tout ce qui touche Kumo s'il vous plait?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gin Kurori [FINI]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gin Kurori [FINI]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale
» Ohoh, voici Liana ! [Fini.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto le RPG :: Avant de jouer :: 
Nouveaux membres
 :: Présentations validées
-
Sauter vers: