AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion


Naruto le RPG est désormais ouvert ! Inscrivez-vous et faites votre présentation afin que nous puissions commencer le RP le plus rapidement possible !




Membre du mois

RP du mois

Partagez | 
 

 La beauté, une notion bien subjective ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sayoku Kenshi
Nukenin
Nukenin
avatar


Fiche ninja
Rang: B
Nindô: Comprendre ...

MessageSujet: La beauté, une notion bien subjective ...   Ven 23 Déc - 22:59

    Tanzaku, village dont la renommée était surtout due à son grand nombre de commerces en tout genre, du marchand d'armes au grand restaurant en passant par la petite boutique ésotérique du coin, son château accueillant d'importantes festivités et son folklore. Mais, au-delà de cela, comme tous les villages d'une certaine taille, on y trouvait également une bibliothèque recelant d'ouvrages différents, plus intéressants les uns que les autres, mélangeant livres de cuisine, recueils de techniques ninjas plus ou moins rares, mythes et légendes, etc ... C'était cette immense source de savoir qui intéressait Kenshi, il voulait s'instruire, apprendre, améliorer ses capacités et tout cela, afin de mieux comprendre ce monde dont il ignorait tout.

    Le début de journée laissait présager un temps plus qu'agréable pour tout l'après-midi. Le soleil était déjà assez haut dans le ciel, il devait être aux alentours de onze heures, et la brise légère qui se faisait sentir de temps à autre rendait la chaleur transmise par l'astre de feu aisément supportable, voire même tout à fait plaisante. Quelques nuages blancs virvoltaient par-ci par-là mais aucun ne semblait avoir le cran de cacher l'immense tas de flammes, ils étaient juste présent pour lutter contre la monotonie d'un ciel à la teinte unique, un ciel dont le bleu azur pouvait provoquer, chez qui savait l'admirer à sa juste valeur, une perte totale de la notion du temps, laissant les pensées de cet être danser et s'entremêler de façon hasardeuse dans un premier temps pour ensuite s'assembler et former une réponse complète ou partielle à certaines questions enfuies au plus profond de son subconscient, telle était la force de cette couleur envoûtante. Kenshi se trouvait au beau milieu d'une forêt imposante qui, bien qu'assez banale, l'intéressait. Tout ce qui faisait d'elle ce qu'elle était interpelait le jeune homme, chaque détail avait de l'importance pour lui, chaque être qui la peuplait, chaque chose qui la composait, chaque bruit qui l'animait avait une signification, un but précis, rien n'était laissé au hasard.

    Ainsi donc, le shinobi observait ce qui l'entourait, tout en avançant d'un pas ferme et régulier. Il s'était fixé pour objectif d'arriver à Tanzaku à midi au plus tard, non pas par défi mais parce qu'il n'avait pas déjeuné et son estomac criait famine, il hurlait à en perdre la voix. Le ninja était attentif, il regardait avec soin les petites parcelles de lumière qui parvenaient à passer entre les feuilles foisonnantes, les buissons plus ou moins fournis qui prenaient vie lorsqu'un animal s'y glissait ou encore, les brindilles d'herbe qui se déhanchaient timidement au rythme du vent. Toutes ces choses n'étaient pas déplaisantes, on pouvait appeler cela un beau spectacle mais la beauté étant une notion subjective, nous dirons juste que Kenshi trouvait l'ensemble agréable. Bref, après un bon moment de marche, l'adolescent arriva enfin dans le village de Tanzaku et la première chose qu'il fit fut de demander l'heure à un habitant. Il était précisément onze heures trente sept, le ninja errant devrait donc trouver sans trop de soucis un restaurant ouvert. Ainsi, après un peu moins de dix minutes de recherche, il en trouva un « Le lotus paisible » et y pénétra en sachant déjà ce qu'il allait commander ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikaysaro
Jounin de Kiri
Jounin de Kiri
avatar


Fiche ninja
Rang: D
Nindô: Seul Kiri survivra...

MessageSujet: Re: La beauté, une notion bien subjective ...   Dim 25 Déc - 22:58

Belle journée en perspective, un temps au beau fixe, une journée de congée, Ikaysaro se sentait plutôt bien. Il était venu à Tanzaku pour rencontrer un vieil ami, ancien ninja de Kiri à la retraite qui avait déménagé à Tanzaku, le temps y étant pour beaucoup, car Kiri n'était pas réputé pour son beau ciel bleu...Ikaysaro et lui s'étaient connus lors d'une opération spéciale d'espionnage, lancée par le service des renseignements de l'alliance des villages. Ikaysaro avait comme à son habitude fait un scandale pour pouvoir se retrouver en mission avec un ninja de Kiri. Cet homme, nommé Fugatsu était un vieux jounin du village, il avait connus deux autres grandes guerres ninjas avant, Ikaysaro adorait apprendre de son expérience, et il était simplement venu le saluer, discuter un peu, boire du saké et profiter des attractions et festivités de Tanzaku. Le voyage se déroula rapidement et sans encombres, en même temps, les gens évitaient de chercher des noises à un homme comme Ikaysaro, très grand, monté comme une armoire à glace, une large épée dans le dos, rares étaient les brigands qui s'attaquaient à ce genre de client. La dernière fois qu'Ikaysaro s'était fait agressé sur la route, il avait estropié tous ses assaillants sans les tuer, cruauté typique du ninja de Kiri. Un léger sourire se dessina sur le village du jounin à l'idée de ce souvenir qui, pour lui, était fortement amusant, surement pas pour d'autres...

*Bon, il m'a dit rendez vous au lotus paisible, une taverne du coin, j'ai plus qu'à la trouver.*

Ikaysaro arriva à l'entrée de Tanzaku, un large panneau indiquait toutes les directions, surtout celles pour les touristes, le chateau, les commerces, les hotels...Ikaysaro emprunta la grande rue principale, elle était bondée, le temps y étant surement pour beaucoup. Ikaysaro bouscula deux personnes qui ne faisaient pas attention, les renversant sous le choc et d'un simple regard accusateur leur rejeta la faute. Le lotus bleu était en vue, une taverne sympathique, dont l'ambiance était apaisante, Ikaysaro rentra dans l'établissement et reconnu tout de suite son vieil ami, Fugatsu, qui avait troqué son sabre et sa veste de jounin pour un kimono blanc, symbole de paix, ironie du sort. Ikaysaro s'installa à la table de son ami et posa sa grande épée contre le mur à côté.

"Salut vieille canaille! Comment tu vas?!"

Fugatsu: "Ma foi, la retraite me va plutôt bien, je regrette un peu les gens du village mais ici les gens sont plus sympathiques, et on rencontre moins de tarés dans ton genre haha!"

Ikaysaro ria aux éclats avec son compagnon, ils burent un ou deux verres de saké, discutèrent du bon vieux temps, parlant de choses et d'autres, toujours un large sourire aux lèvres. Ce moment de détente dura pendant une bonne heure, Fugatsu par la suite indiqua à Ikaysaro qu'il allait rentrer préparer le repas du soir, pendant ce temps, il laissait au ninja de Kiri le soin de payer l'addition et de découvrir le centre ville. Ikaysaro sortit son porte monnaie et versa l'argent sur la table, un bref signe de tête en direction du serveur en guise de remerciement et récupera son épée. Heureux et détendu, le jounin se dirigea vers la sortie, et au même moment un jeune adolescent entra par la même porte. Comme à son habitude et avec son caractère exécrable, Ikaysaro percuta de l'épaule le jeune garçon et le repoussa en dehors de la taverne avec un regard menaçant. Il esquissa un léger sourire moqueur et passa à côté du jeune garçon qui s'était retrouvé les fesses par terre.

"Dis donc mec, fais gaffe quand tu marche, la prochaine fois je serais pas aussi doux ok?"

Avec son tact et sa délicatesse légendaire, Ikaysaro venait de se faire un nouvel ami semblait-il, il ria intérieurement, finalement il adorait être un emmerdeur professionnel, ça lui plaisait, mais malheureusement pour lui, la situation ne semblait pas plaire au jeune garçon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayoku Kenshi
Nukenin
Nukenin
avatar


Fiche ninja
Rang: B
Nindô: Comprendre ...

MessageSujet: Re: La beauté, une notion bien subjective ...   Lun 26 Déc - 0:21

    L'extérieur du bâtiment était assez attirant, le restaurant avait l'air d'être un endroit paisible, bien pour manger au calme et réfléchir à ses activités futures. Mais qu'en était-il de l'intérieur ? Kenshi le découvrit rapidement et put ainsi constater avec joie que la façade ne donnait pas de faux espoirs, le lieu était effectivement tranquil, le genre d'ambiance que le ninja errant appréciait. Bien sûr, les clients parlaient entre eux mais c'était une petite taverne, les gens venaient essentiellement pour manger et repartaient assez rapidement donc, le bruit était aisément supportable. La décoration était assez rustique, les chaises étaient en bois, les dossiers en osier, les tables étaient plutôt basses et il y avait un petit bar essentiellement constitué de briques. Tout cela donnait un certain charme à l'endroit. Bref, cela devait faire trois secondes que l'adolescent était entré quand, tout à coup, quelqu'un le bouscula et prit la parole.

    « Dis donc mec, fais gaffe quand tu marches, la prochaine fois je serai pas aussi doux, ok ? »

    Kenshi était tombé par terre, les fesses les premières mais il ne regarda pas celui qui l'avait poussé en dehors du restaurant, même après que ce dernier ait parlé. Il resta assis, au sol, ferma les paupières et les poings pour ensuite soupirer lentement, tout cela dura un peu moins de cinq secondes. Après avoir réouvert les yeux et les poings, le shinobi se redressa lentement en scrutant la personne qui lui faisait face et souria légèrement quand il remarqua que c'était un homme très imposant. Sa taille devait se situer entre le mètre quatre-vingt dix et les deux mètres et sa carrure était, elle aussi, assez impressionnante. De plus, il portait un manteau noir presqu'aussi grand que lui et avait surtout une épée qui était accrochée à lui à l'aide d'une bandoulière grise sur laquelle se trouvait la plaque prouvant son appartenance au village caché de la brume. L'homme était donc très probablement un shinobi et l'aura qu'il dégageait était celle d'une personne d'une certaine puissance. L'adolescent n'était pas du genre à provoquer des conflits inutiles mais le ninja qui se tenait face à lui semblait sûr de lui et Kenshiro n'avait aucune envie de se laisser marcher sur les pieds de cette façon ce jour-là, ce qui était peut-être dû au fait qu'il n'avait pas encore mangé de la journée car ce détail jouait sur son humeur. Bref, il répondit donc à son opposant.

    « Faire gaffe quand je marche, hein ? Parle pour toi ... Ninja de Kiri. »

    Le ninja errant ne pouvait pas prédire la réaction du mystérieux inconnu mais ce dernier ne semblait pas plaisanter alors, il fallait se préparer à toute éventualité, ce que le jeune garçon fit, avec toujours ce petit sourire en coin ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikaysaro
Jounin de Kiri
Jounin de Kiri
avatar


Fiche ninja
Rang: D
Nindô: Seul Kiri survivra...

MessageSujet: Re: La beauté, une notion bien subjective ...   Mer 28 Déc - 18:20

Pour le plus grand plaisir d'Ikaysaro qui adorait se mettre dans des situations délicates et asticoter les gens, son jeune homologue eut l'audace de lui répondre. Tandis qu'il était de dos par rapport à Kenshi et que son futur adversaire ne le voyait pas, Ikaysaro esquissa un léger sourire, un poil sadique. Le jounin de Kiri leva très lentement sa main et la porta au manche de son épée, et toujours dans une lenteur et une douceur extrême, retira l'arme de son attache, le métal éblouissant légèrement les gens aux alentours à chaque fois qu'il reflétait un rayon du soleil. Ikaysaro se retourna tout en laissant retomber sa lourde épée sur le sol, provoquant au passage des petites fissures par terre. Le jounin afficha un regard sombre et menaçant, son homologue lui avait un petit sourire en coin, de quoi énerver au plus haut point le shinobi du brouillard qui s'appretait à faire un bain de sang. Rapidement, des hommes armés accoururent sur les lieux, Ikaysaro était tout sauf discret avec son épée, et les gardes de la ville l'avaient repérés depuis longtemps, ils le surveillaient, discrètement. Ikaysaro savait de toute façon qu'il aurait affaire à la police locale, mais bref, il avait envie de réparer ce qui pour lui était un affront.

Policier: "Monsieur, nous ne voulons pas de grabuge ici, Tanzaku est une ville neutre, veuillez régler vos querelles, ailleurs, sinon nous serons dans l'obligation de vous escorter en dehors de la ville!"

Ikaysaro afficha un léger sourire en coin, un sourire narquois et moqueur en direction du pauvre policier qui tremblait de peur devant ce géant armé d'une lame plus grande qu'un être humain normal. Ikaysaro releva son épée avec assurance et d'un seul bras la pointa en direction du policier, la pointe s'arreta juste au niveau du front de l'homme, sur qui il laissa une petite égratignure dont une larme de sang coula. Les autres policiers firent un simple pas en avant vers Ikaysaro, complètements paniqués par la situation. Le garde en face d'Ikaysaro fit lui un pas en arrière avant de prendre ses jambes à son coup, Ikaysaro jubilait. Les autres tentèrent de s'approcher tant bien que mal, Ikaysaro lacha un profond soupire et d'un puissant coup de pied envoya valser l'un des gardes qui s'écrasa violemment contre une échoppe, la détruisant au passage. Le dernier garde encore sur les lieux et en état de se battre puait la peur à plein nez, aussi Ikaysaro se contenta de le soulever par le col, l'élevant de plusieurs dizaines de centimètres au dessus du sol, il lui lança un regard mauvais et le jeta en arrière, le malheureux retomba sur le dos et rampa pour fuir en se crispant de douleurs. Le jounin de Kiri se retourna doucement vers Kenshi, tout ce petit numéro avait dû l'impressionner, du moins c'est qu'Ikaysaro pensait. Il se permit donc de narguer son adversaire.

"Sache que je ne laisse personne me manquer de respect, je te trancherai volontier en deux mais je pense qu'un simple passage à tabac te rappelera qu'il ne faut jamais provoquer un shinobi du brouillard...J'espère que tu encaisse bien, je suis d'humeur massacrante aujourd'hui!"

Ikaysaro se précipita sur Kenshi et planta légèrement son épée dans le sol, en arrière de son propre corps, ainsi d'une impulsion sur ses bras, il envoya son corps vers l'avant et visa la machoire de Kenshi avec son genou. D'après l'aura que dégageait le jeune garçon, la maitrise du chakra ne lui était pas inconnue, shinobi ou simple bagarreur de passage, Ikaysaro en ferait son affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La beauté, une notion bien subjective ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
La beauté, une notion bien subjective ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Réfléchie bien !
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Vous dirai-je « tu », ou bien me diras-tu « vous » ? »
» [Réservé]Du mal pour faire du bien [Rang D]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto le RPG :: Le reste du monde :: 
Autres lieux
 :: Tanzaku
-
Sauter vers: